BEFORE THE DAWN de JACCO GARDNER

Jacco Gardner - Before the dawn

Foutredieu ! Y en a qui en font des choses à 27 ans ! Certains meurent, certains font rien et d’autres des trucs, et d’autres encore, composent des chansons. JACCO GARDNER (qui nous vient des Pays-Bas, on l’applaudit bien fort) est de ces derniers. Né en 1988, deux magnifiques albums au compteur, multi-instrumentiste (*), il est un digne héritier de la pop baroque des années 1960, et de cet esprit créatif simple, efficace mais néanmoins onirique – sydbarretien (**) dirais-je même !
CABINET OF CURIOSITIES sort en 2013. Un album qui vaut largement le détour. Parfait.
Le deuxième, HYPNOPHOBIA, est sorti en mai 2015.

La chanson que j’ai écouté cet aprèm se trouve sur cet album. C’est la piste la plus longue (plus de huit minutes) et c’est celle qui m’a fait arrêter ce que je faisais (soit pas grand chose, c’est vrai) pour la réécouter plusieurs fois.

Le rythme est plutôt rapide comparé aux autres chansons de l’album. Il y a peu de paroles, mais la mélodie et le jeu de montée/descente à la basse et au synthé m’ont fait pondre ces lignes, comme une poule pond un œuf : en moins de 24h. Et oui ! Il n’y a pas de jaune au milieu de cet article, et il ne se changera pas en omelette si on le bat et on le cuit. Navré.

Alors, après votre omelette du soir, écoutez cette merveille d’hypnose, qui vous rappellera sûrement plein d’autres chansons que vous avez déjà entendues avant. La force de Jacco Gardner, c’est de faire du neuf avec un truc ressemblant à du vieux. Et putain c’est du lourd, du bon, ça claque ! Nom d’un chien. Zéro erreur, donc on va écouter !!

(*) Piano, guitare, clavier, basse.
(**) Le mot n’est pas dans le Larousse des noms communs 2016.

Laisser un commentaire