It’s a Long Way to the Top (If You Wanna Rock’n’Roll), de AC/DC

Y a-t-il besoin de présenter AC/DC ? Bien sur que non. Everybody knows them (*). 40 ans de carrière. Plus de 200 millions d’albums vendus, dont Back in Black (22 fois disque de platine aux USA), des concerts déments (dont deux Stade de France en trois jours en 2015), ils imposent le respect comme on dit par là bas.

Le morceau que j’ai écouté est représentatif, emblématique même – osons ce merveilleux mot – de l’ère Bon Scott. Premier chanteur du groupe, mort étouffé dans son propre vomi en 1980, ce mec avait une particularité : il jouait de la cornemuse. Origine d’Écosse (comme MacLeod et Picsou), il rejoint enfant l’Australie et le groupe de deux frangins : les frères Young. Il forment AC/DC. Cette chanson, It’s a Long Way to the Top (If You Wanna Rock’n’Roll) incarne le AC/DC des années  1975 à 1980. Après la mort de Bon Scott, le groupe ne la rejouera plus jamais sur scène, par respect pour Bon Scott, par refus de son remplaçant Brian Johnson et parce qu’il faut un mecton pour la cornemuse (bah ouais mon lapin !).

Bref, soyons concis : ce morceau, pour être bien, tu t’ouvres une bière que tu te renverses sur la tête et tu l’écoutes, car tu éprouves une volonté rock, tu saisis ? Pis tu bois une bière, car c’est un doux breuvage, le tout en mettant les potards de son à fond. Et franchement, une cornemuse dans AC/DC, y a que sur ce morceau que ça existe alors, pour ça aussi, écoute ce titre !

Pour infos, le morceau sort sur l’album TNT en 1975, uniquement distribué en Océanie (!), puis en version écourtée sur l’album international High Voltage.

Tchao mes fanatiques.

(*) Pourquoi l’anglais ? Encore une volonté de se répandre mondialement !

Laisser un commentaire