Kyuss : Welcome to Sky valley

Kyuss. Peut-être que tu ne connais pas ce nom. Très possible, ils ne sont pas dans le dico du rock ! (un véritable scandale!) Et pourtant, il devraient. Ils sont un des piliers du « Desert rock », c’est à dire du stoner. Un style aux rythme en général lent, à la basse lourde, au riffs répétitifs et hypnotiques. Croisement du « doom » (note : je ne parle pas du jeu vidéo), du psyché, du hard et du métal. Et ben les gars de Kyuss figurent parmi les fondateurs de ce véritable mouvement.

En 1994 sort leur 3ème album. Il n’a pas de nom, mais à cause de la pochette, tout le monde l’appelle « Welcome to Sky Valley », ou simplement « Sky Valley ». Pour le groupe, les noms ne laissent pas indifférents. À la voix : John Garcia, oui mesdames et messieurs le grand gourou du stoner à la voix si particulière. On lui doit après Kyuss d’avoir fondé Slo Burn et Unida (leur album Coping With the Urban Coyote est une véritable merveille du desert rock, le style à écouter à fond dans une Ford Mustang en plein désert de Mohave.) Il fonda ensuite Hermano. Son disque solo sorti en 2014 est excellent aussi. A la basse un certain Scott Reeder, qui sera aussi ensuite chez les Fu Manchu. Le batteur non moins légendaire de Kyuss est Brant Bjork, pour ses frappes de fou sur les cymbales. Il rejoindra aussi Fu Manchu et continuera vers d’autres projets très très bons, que je vous laisse découvrir (genre en cliquant ici, mais aussi là). Le dernier membre enfin et non des moindres est tout simplement Josh Homme. Aussi fondateur après Kyuss de Queen of the Stone Age, des Eagles of Death Metal, et collaborateur attentif d’Iggy Pop sur son dernier album.

Les membres de Kyuss

Les membres de Kyuss, qu’on aimerait pas forcément voir tard la nuit dans un parking lugubre de supermarché.

Tout ce talent dans un seul groupe, on comprend pourquoi l’album fut acclamé et reste un classique du stoner. C’est un des tout premiers albums à écouter quand on veut découvrir ce genre et un album à réécouter quand on aime ce style. Voilà, la messe est dite. Welcome to Sky Valley succède plus que dignement à Blues for the Red Sun (1992) et Wretch (1991). Pourquoi cet album est important ? Et ben, si l’album précédent avait rendu Kyuss connu partout aux USA, celui-ci le rend connu sur la scène européenne. Le choix d’un grand label (Elektra) contribua fort à ce succès.

L’album est divisé en trois parties. Deux fois trois titres puis 4 titres. Ils sont tous très efficaces et les 3 premiers donnent le La pour le reste.

Que donnent les trois premiers morceaux, histoire de bien décrypter ce son bien lourdingue des familles ?

Morceau 1 : Gardenia

Le premier : Gardenia

Ici on a la recette. Un son très grave et bien lourd, bien écrasé en quelques sortes, une batterie frappée par un balèze avec des manches de pioches et une voix nouvelle, un style qu’on entend aussi peu tant dans le métal que dans le hard ou le classique rock. De la bonne basse surtout en mode mini solo et qui se termine tout gentiment.

Morceau 2 : Asteroid

On enchaîne sur Asteroid !

Un début doux à la basse, façon vent désertique sur les plantes cactées diverses. Et boum, la batterie et la gratte t’en mettent un coup mon p’tit pote ! On arrive à une saturation de fou et on recommence l’opération, en doublant l’intro d’une guitare. Et ça accélère faon frénétique avec des coups bien sentis de Brant sur sa batterie de cuisine !

Morceau 3 : Supa Scoopa And Mighty Scoop

On parle maintenant et pour finir sur cet album du morceau qui en est peut être le plus connu. Il à un titre vraiment WTF mais c’est rigolo quand même non ? J’ai nommé : Supa Scoopa And Mighty Scoop.

Gratte posée qui monte, voix posée tranquille mais dont on dirait qu’elle retient des coups, et la batterie arrive ; alors on comprend. Perso j’adore cet espèce de refrain ou Josh chante « and you knowwwww » avec sa montée descente de gratte. Fatal !

Un album à écouter en profondeur. Un groupe à écouter aussi. Un style à écouter. !

Tchao bonsoir.

Laisser un commentaire